Comment bien s’équiper en motocross ?

La pratique de la moto tout-terrain (motocross ou enduro) nécessite certains accessoires et équipements de protection pour le pilote. Ceux-ci doivent être adaptés au type de terrain (terre, forêt, nature avec arbres et grosses pierres) que le pilote connaîtra en cas de chute, et à sa visibilité (qui doit être bonne à l’ombre comme au soleil). Voyons donc quels sont les accessoires de base pour un pilote de motocross, les protections spécifiques nécessaires, et l’entretien de l’équipement de moto cross.

Les accessoires de base du motocross

Le motocross est un sport de compétition pratiqué avec un deux-roues et qui consiste à faire des courses de vitesse sur des terrains accidentés. Les conducteurs de ces motos subissent donc des chocs fréquents et parfois des chutes lors des entraînements et compétitions. Ils doivent donc posséder un équipement de moto cross performant pour limiter les blessures. En premier, ils doivent avoir un casque neuf, intégral, solide et à leur taille. Et pour participer à des championnats de niveau national, le casque doit être conforme à la norme ECE 22/05. Il faut également des lunettes spéciales (les casques de motocross n’ayant pas de visière) qui seront traitées contre la buée ou ayant une mousse épaisse. Il faut éviter par contre les verres fumés. Pour le bas de la tenue cross, un pantalon un peu rembourré est préférable. Pour le haut, un gilet de protection et un pare-pierre (coque protégeant le haut du dos et les pectoraux des cailloux et des chutes) sont recommandés, sans oublier le maillot de sport aéré et léger. Viennent enfin les gants (qui devront être à la bonne taille pour éviter les fourmillements et les ampoules) et les bottes (rigides, avec des chaussons intégrés qui maintiendront les chevilles). Et si vous désirez en savoir plus sur le sujet ou vous procurer un ou plusieurs accessoires directement en ligne, cliquez ici.

Les protections spécifiques en motocross

Pour compléter la tenue de motocross, il faut posséder un neck-brace (espèce de minerve rigide appelée également leatt-brace) pour protéger les cervicales. Il faut alors vérifier qu’il est compatible avec le casque et le gilet de protection, tout en choisissant la bonne taille. Une ceinture lombaire et dorsale est ensuite recommandée afin de maintenir le dos. Il est important également d’avoir des coudières, des genouillères, des protège-tibias, des protège-poignets et des chevillères. Mais c’est en fait à chaque pratiquant de motocross de voir ce dont il a le plus besoin en fonction de sa pratique. Il faut savoir également que certains accessoires peuvent être automatiquement intégrés dans les vêtements, comme les genouillères dans les pantalons.

L’entretien de l’équipement de motocross

Tous les accessoires ci-avant sont donc essentiels à la protection du pilote dans la pratique du motocross et il ne faut pas attendre d’être blessé pour les adopter. De plus, il est important de les garder propres pour un usage optimal et sécurisé. Il faut savoir que les éléments d’équipements de motocross sont généralement démontables pour pouvoir être lavés. Pour enlever la poussière, la sueur et la boue de l’intérieur du casque, il suffit de suivre la notice de son fabricant. En général, il faut se servir de savon doux et d’eau chaude, et éviter tout nettoyant à base d’alcool et les éponges abrasives. Pour la tenue de cross en elle-même, il faut la laver à la main pour ne pas abîmer les parties délicates et bien sûr, retirer au préalable toutes les coques de protection. Les éléments en cuir se nettoieront aussi manuellement et seront ensuite graissés avec un produit spécifique (et non pas du cirage). Pour conclure, il est judicieux de souscrire une garantie accessoires et vestimentaires dans son contrat d’assurance motocross, car ceux-ci représentent tout de même un réel investissement financier.